agence webmarketing Paris Nantes Perpignan

Quand faut-il ramoner sa cheminée ?

Avez-vous une cheminée dans votre logement ? À quand remonte votre dernière opération de ramonage de conduit de cheminée ? En fait, le ramonage de la cheminée est une activité qui consiste à éliminer les dépôts et les suies qui sont déposés dans sa paroi intérieure. Il s’agit d’une obligation légale qui incombe à tout occupant d’un logement. Ce guide vous indiquera ainsi à quelle fréquence et à quelle période vous devez entreprendre le ramonage de votre cheminée.

La fréquence de ramonage

En général, il existe des règles édictées par un arrêté préfectoral ou municipal applicable dans une région précise. Vous pouvez alors les consulter auprès de votre mairie. Néanmoins, l’article 31-6 du Règlement Sanitaire Départemental Type (RSDT) prévoit que les conduits de cheminée d’une maison doivent être maintenus constamment en bon état d’entretien et de fonctionnement et ramonés périodiquement. C’est pourquoi la réalisation d’un ramonage mécanique doit se faire une fois par an pour les conduits tubés, sociaux et servant aux combustibles gazeux. Pour les cheminées classiques et autres types de conduits, le ramonage doit être effectué deux fois par an au minimum. En tout cas, ces fréquences de ramonage sont toujours modifiables. Vous pouvez les augmenter selon l’utilisation de votre cheminée. Si vous l’utilisez de manière régulière, il faut alors y jeter un coup d’œil de temps en temps pour contrôler son état.

Cette obligation de ramonage est dictée par des raisons de sécurité d’une part, plus précisément, afin d’éviter les risques d’incendie et d’émanation de gaz nocifs dans l’habitation et pour la sauvegarde de l’environnement d’autre part.

Enfin, sachez que si vous n’avez pas procédé aux travaux de ramonage de cheminée comme l’a prévu la loi, vous serez exposé à des sanctions légales, notamment au paiement d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros.

Le moment idéal pour ramoner

La loi n’a pas fixé les meilleures périodes pour procéder au ramonage. Toutefois, ramoner son conduit de cheminée n’importe quand n’est pas une bonne idée. Cela pourrait nuire à son fonctionnement. Il est alors conseillé de réaliser un premier ramonage avant la période de chauffe. Vous pouvez faire appel à un ramoneur professionnel puisqu’en cette période, son emploi du temps n’est pas encore surchargé. D’ailleurs, ce premier ramonage vous permettra d’examiner l’état général de votre conduit de cheminée et faire réparer tous les éventuels problèmes pour qu’il soit prêt à utiliser pour l’hiver. La seconde période de ramonage se fera durant la période de chauffe. En effet, il est évident que la cheminée est utilisée presque tous les jours en cette période. Ainsi, un nettoyage des suies doit obligatoirement se faire pour qu’elles ne s’accumulent pas trop dans votre conduit et causer des accidents.

Bref, sachez que vous pouvez réaliser vous-même le ramonage de votre cheminée. Dans ce cas, vous devez vous équiper de tous les matériels nécessaires pour réussir les travaux. Aussi, il faut que vous sachiez par où commencer. Néanmoins, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel comme ce ramoneur https://www.ramoneur-60.fr/ qui est situé dans l’Oise pour plus d’assurance. À la fin de son intervention, il vous délivrera un certificat de ramonage qui vous sera très utile en cas de survenance de sinistre (notamment d’un incendie). Ce certificat est la preuve que vous avez bien fait ramoner votre cheminée comme l’exigent les règlementations et vous serez alors indemnisé par votre assurance.