agence webmarketing Paris Nantes Perpignan

Travaux de toiture : précaution sur les structures fragiles

Lorsque vous optez pour des plaques en fibrociment ou encore des panneaux translucides, sachez qu’ils font partie des structures dites fragiles. En d’autres termes, ils ont une faible résistance qui ne leur permet pas de supporter des charges comme le poids des ouvriers par exemple. C’est notamment le cas des membranes en polycarbonates ou les couvertures en photovoltaïque, de même que les vitrages de serres. Ainsi, si vous devez entreprendre des travaux de toiture pour ce genre de structure caractérisée par leur fragilité, des précautions sont de rigueur. Pour ce faire, le soutien d’un expert vous sera d’un grand secours afin d’éviter tout risque d’accidents graves, voire mortels.

Les équipements d’intervention indispensables

Si vous ne pouvez réellement pas limiter les interventions en hauteur pour vos travaux de toiture, le premier réflexe est d’engager un couvreur qualifié comme  https://www.artisan-couvreur-09.fr/ pour la gestion de votre chantier. Pour le traitement des toits fragiles, il est particulièrement recommandé de prendre certaines précautions en effet, afin d’assurer la sécurisation des zones d’entretiens. A ce titre, la mobilisation de matériels dédiés fait partie des principales priorités, avant le début de toute intervention. Ainsi, compte tenu des risques élevés de chutes du haut de votre toiture, d’importants dispositifs de sécurité doivent être déployés en conséquence. Pour que les équipes ne soient pas exposées à d’éventuels glissements, l’installation d’un échafaudage et d’une plateforme dotée d’une élévatrice mobile est essentielle.

Par la suite, des chemins de toit seront fixés pour permettre aux couvreurs de circuler sans avoir à marcher directement sur vos couvertures. De ce fait, leur poids sera réparti sur l’ensemble de votre toiture, ce qui évitera aux revêtements de se casser lorsqu’ils se déplaceront par-dessus. Autrement, ils risquent de passer à travers en s’appuyant sur votre charpente et de subir des blessures graves, quand le coup n’est pas fatidique. Ces structures doivent également être supportées par plusieurs piliers pour plus de stabilités. De la même manière, ces plaques sont à disposer de façon à anticiper les risques de bascule. Le cas échéant, des filets en sous-face sont à développer en dessous pour rattraper les personnes en vol, en cas de chute.

Utiliser les Equipements de Protection Individuelle

Afin de renforcer ces dispositifs d’intervention pendant les travaux de toiture, les professionnels utilisent toujours des équipements de protection personnelle (EPI). A savoir, un harnais et des ancrages afin de pallier à toute absence de mesures de préventions s ou lorsque cette dernière s’avère insuffisante. Autrement, il y a le casque également afin de protéger la tête des travailleurs d’éventuels chocs, si jamais ils perdent l’équilibre ou tombent de haut suite à un malheureux incident. Cependant, cet accessoire ne saurait mettre le couvreur à l’abri de chutes d’objets contondants. Dans la même optique, il ne pourrait être efficace s’il ne dispose pas de jugulaire pour rester fixé au sommet du crâne des couvreurs. Afin d’assurer une meilleure adhérence ou les mettre à l’abri si jamais leurs pieds se heurtent à des obstacles, pour compléter l’ensemble, ils ont les chaussures antidérapantes. Toutefois, toutes ces panoplies ne pourraient protéger les intervenants de risquer de basculer de leur poste de travail sans les préventions antichute.

Pour conclure, vous pouvez vous épargner des ennuis et des risques d’accident en confiant votre projet entre les mains expertes d’un couvreur qualifié.